AGENDA

02.01.2013

Café des Sciences
Thème : La caisse de compensation: Le problème et la solution.

05.12.2012

Café des Sciences
Thème : L'activation du système de couverture sanitaire.

Brochure ISAAD - Mars 2010

Association isaad

Dossier Spécial

Soirée Gala - 2010


Guide de la Polykystose

Version Fr | Version Ar



 
Plan "A G I R"

Plan « AGIR » (Action Globale contre l’Insuffisance Rénale) : l'association ISAAD propose une approche globale du problème de l'insuffisance rénale chronique, reposant sur :
o La prévention et le dépistage précoce des maladies rénales
o La promotion des différents traitements de suppléance (hémodialyse, dialyse péritonéale et transplantation rénale)
o La subvention des médicaments et aide à l’insertion des patients en insuffisance rénale chronique
o La sensibilisation du grand public sur la problématique de l’IRC
o La formation médicale continue.

Construction du centre ISAAD des maladies rénales en partenariat avec le ministère de la santé :

Afin de concrétiser son plan d’action l’association a décidé de mettre à niveau le service d’hémodialyse de l’hôpital Al Ghassani en partenariat avec le ministère de la santé en le nommant centre ISAAD des maladies rénales. Ainsi l’association ISAAD s’est engagée à réaliser un nouveau bâtiment annexé à celui existant actuellement. Cela permettra d’une part d’assurer un meilleur accueil des patients et d’augmenter la capacité de prise en charge des malades de ce service et d’autre part de concevoir cette nouvelle structure en respectant les normes nationales et internationales.
En ajoutant 10 postes de dialyse, ce centre à but non lucratif permettra d’augmenter le nombre de patients traités de 84 à 160 personnes (1000 séances de dialyse supplémentaires par mois).
L’accessibilité et les dimensions des différents espaces sont conçues pour répondre aussi aux normes des handicapés.
Estimation du coût du projet :
Superficie totale de plancher couvert du nouveau bâtimen…………………………………………785 m²
Aménagement et réfection des façades du bâtiment existant………………………………………500 000 Dhs TTC
Prix au mètre carré de plancher couvert……………………………………………………………………3 000 Dhs TTC
Coût total des travaux du nouveau bâtiment………………………………………………………………2 355 000 Dhs TTC
Coût global des travaux et d’équipements……………………………………………………………………7 000 000 Dhs TTC

 

Le comité de suivi du projet de construction du centre ISAAD des maladies rénales est constitué des personnes suivantes :
• Haj Abdellah Slaoui
• Youssef Benjelloun (architecte)
• Mohammed Sbaï
• Haj Mohamed Benmoussa
• Tarik Sqalli Houssaïni
• Mohammed Mounir Mikou
• Ahmed Ammor

Galerie photos du Centre ISAAD :

Projet Réseau ISAAD des Maladies Rénales dans la région de Fès-Boulemane (RIMAR)

Introduction :
L’insuffisance rénale chronique (IRC) est un problème de santé publique. Malgré les efforts fournis ses dernières années pour améliorer la prise en charge des insuffisants rénaux, de nombreux patients meurent toujours faute de bénéficier d’un traitement de suppléance.
Le nombre de nouveaux cas en IRC terminale dans la région Fès-Boulemane dépasse les 250 par an. Si la même situation perdure, et pour sauver des centaines de patients de la mort, il faudra créer chaque année autant de places en dialyse que celles créées durant les vingt-cinq dernières années.
Le contrôle de ce fléau ne peut se faire sans le dépistage et le traitement précoces du diabète et de l’hypertension artérielle, causes de la moitié des cas d’insuffisance rénale.
De ce fait, le réseau ISAAD des maladies rénales aura une place centrale dans la stratégie de lutte contre ce fléau dans notre région.

Les objectifs du réseau :
Grâce à un système de télémédecine (télé-expertise en néphrologie) combiné à ….., l’association ISAAD vise à :
- Développer les activités d’hémodialyse, de dialyse péritonéale, et de transplantation rénale dans la région Fès-Boulemane.
- Promouvoir des actions de prévention, de sensibilisation, de dépistage précoce et délocalisé des maladies rénales.
Les atouts de l’association :
- Le projet du réseau ISAAD répond à un besoin national et régional :
o L’insuffisance rénale chronique est une priorité sanitaire nationale exprimée par le ministère de la santé
o Le plan d’action de l’association répond aux recommandations de la stratégie nationale pour la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique élaborée par la société marocaine de Néphrologie.
o L’obligation légale de gérer les centres de dialyse par des néphrologues peut être court-circuitée par notre réseau ISAAD car en dehors de la ville de Fès ces derniers ne sont pas disponibles dans la région.
- Les compétences humaines :
La gestion médicale de ce réseau sera assurée par les compétences médicales de l’association et qui sont cinq néphrologues dans les secteurs public, privé et universitaire sur les 8 néphrologues de la région ; un urologue, un anesthésiste-réanimateur et un pharmacologue.
Les autres aspects (informatique, didactique et logistique) seront assurés par d’autres compétences membres de l’association ISAAD : 2 ingénieurs, 5 professeurs universitaires, 2 entrepreneurs, 1 chef d’entreprise, 1 enseignant du secondaire…
- Connaissance du terrain :
o La région Fès-Boulemane est le terrain de prédilection de l’action de l’association. Des liens ont déjà été noués avec les autorités et les structures sanitaires régionales à travers les campagnes médicales organisées à un rythme d’une caravane par mois dans les deux mondes rurale et urbain (Fès, Sefrou, Imouzzer, Boulemane, Missour, Outat El Haj, Aïn Chgag, Douiet, Ribat Al Khayr, Zawya…).
o Tous les membres de l’association exercent dans la région Fès-Boulemane.
- Partenariats :
o Partenariat existant avec le ministère de la santé à travers la direction régionale du ministère pour la région Fès-Boulemane.
o Région Fès-Boulemane.
o Partenariat avec le Centre Hospitalier Universitaire Hassan II-Fès (en cours de finalisation)
o Partenariat avec la fédération nationale des associations d’insuffisants rénaux et de transplantation d’organes (FMAIRTO)
- Centre ISAAD des maladies rénales : futur centre de référence régional. Les travaux de sa construction ont déjà commencé.

Hémodialyse :
L'hémodialyse est une méthode d'épuration du sang par la création d'un circuit de circulation extra-corporelle et son passage dans un filtre ou dialyseur. Il existe plusieurs types : l'hémodialyse ; l'hémofiltration ; l'hémodiafiltration.
En hémodialyse, on fait circuler le sang dans des capillaires qui baignent dans un liquide appelé dialysat, généré par une machine et qui est chimiquement proche de la composition d'un plasma sain, dépourvu de déchets. Les échanges se font à travers la membrane semi-perméable du dialyseur.

Cela permet 3 choses vitales pour le patient atteint d'insuffisance rénale :
- retirer du sang les déchets produits par l'alimentation ;
- équilibrer le bilan électrolytique sanguin ;
- éliminer le surplus d'eau.
Chez un sujet sain, tout ceci est normalement réalisé par les reins 24h/24. Or, les insuffisants rénaux n'ont plus de rein fonctionnel. L'hémodialyse vient donc en remplacement, en moyenne lors de 3 séances de 4h par semaine.

Ce traitement se poursuivra à vie ou jusqu'à la transplantation d'un rein.

Dialyse péritonéale :
Moins de 20% seulement des patients en insuffisance rénale terminale arrivent à accéder à un traitement de suppléance rénale dont la majorité par hémodialyse. La dialyse péritonéale est une alternative médicale qui peut augmenter le nombre de patients dialysés, les sauvant ainsi d’une mort certaine.
Le développement de cette technique s’est basé sur la découverte des propriétés physiologiques du péritoine qui est une membrane naturelle, semi-perméable, d'environ 1 m2, tapissant le tube digestif et permettant des échanges entre le sang et une solution de dialyse (dialysat) injectée dans la cavité péritonéale à travers un tuyau. Ce dernier est mis en place dans l’abdomen par voie chirurgicale sous anesthésie locale ou générale.

A chaque échange, l'infusion du dialysat préalablement réchauffé à 37 °C se fait en 10 à 20 minutes, suivie d'une période de stase de durée variable en fonction du cycle. Durant cette période les toxines existantes en excès dans le sang vont être absorbées par le dialysat au niveau de la cavité péritonéale. A la fin de cette période, le drainage du dialysat se fait en 20 à 30 minutes permettant ainsi d’évacuer les toxines du corps.
La procédure d’infusion et de drainage du dialysat peut être réalisée par l’infirmière ou par le patient lui-même permettant une autonomie maximale. Cette méthode dite continue ambulatoire peut être automatisée à l’aide d’un cycleur qui infuse et draine selon un programme prédéfini.
En dehors de certaines situations médicales, la dialyse péritonéale est utilisée dépendant du choix du patient, de son mode de vie, de son désir de conserver une activité professionnelle, de son lieu de résidence et de l’éloignement des structures de dialyse existantes.

Greffe rénale :
La transplantation rénale par donneur vivant ou cadavérique augmente l’espérance de vie des patients en insuffisance rénale terminale et en améliore la qualité de vie.
Les progrès récents de l’immunosuppression et des traitements antiviraux ont permis l’amélioration constante de la survie des reins transplantés avec une médiane de survie d’environ 15 ans.
Une transplantation rénale peut être envisagée chez tout patient en insuffisance rénale chronique, dialysé ou en instance de l’être, qui en exprime la demande et à condition que les risques encourus n’excèdent pas les bénéfices attendus et qu’il n’existe pas de contre-indication. L’âge (physiologique) < 65-70 ans est généralement accepté. Les seules contre-indications réelles sont un cancer récent ou évolutif et certaines affections psychiatriques.

Caravanes médicales :

Les activités de dépistage et de prévention des maladies rénales se sont étalées sur toute l’année 2009 avec des campagnes de dépistage des néphropathies diabétiques et des autres complications du diabète à travers des caravanes médicales qui ont profité à plus de 1500 patients. Ces caravanes ont toutes eu lieu dans la région Fès-Boulemane et particulièrement à Sefrou (3 caravanes), Boulemane, Missour, Outat El Haj, Aïn Chgag, Imouzzer, Douiet… Elles ont connu à chaque fois la participation de néphrologues, de cardiologues, d’endocrinologues, et d’ophtalmologistes auxquels se sont souvent associés d’autres médecins et infirmiers.

Les activités de sensibilisation ont compris :
- plusieurs émissions radiophoniques
- des conférences
- la célébration de la journée mondiale du rein.

La journée mondiale du rein 2010

La journée mondiale du rein est célébrée cette année le 11 Mars 2010 sous le thème « Protégez vos reins, Contrôlez votre diabète ».

Le gala annuel de l’association ISAAD aura lieu à cette occasion le samedi 13 mars 2010 à la salle des fêtes Bahja 2 à Fès pour présenter l’association et ses activités dans le domaine de la prise en charge de l’insuffisance rénale et pour lever les fonds nécessaires à son développement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tous doits réservés © 2011 Association ISAAD-Maroc
Date de dernière modification : 11/01/2013
Conception & Réalisation : Youness NKHILA
Mentions légales